LE RESEAU SPECIALISTERNE

La communauté internationale Specialisterne

Fondation Specialisterne

La Fondation Specialisterne est une organisation à but non-lucratif, qui travaille à créer 1 million d’opportunités d’emploi pour les personnes autistes et les personnes avec d’autres spécificités cognitives. La fondation est propriétaire de la méthode et de la marque Specialisterne ainsi que de l’entreprise Specialisterne Danemark.

l
Label ESUS

Label ESUS

Specialisterne honore sa mission sociétale en obtenant le label ESUS « Entreprise Solidaire d’Utilité Sociale »

Specialisterne France a reçu du Préfet de la Région Occitanie l’agrément « Entreprise Solidaire d’Utilité Sociale » (ESUS) pour une durée de 2 ans. 

Specialisterne est une entreprise de l’économie sociale et solidaire (ESS) dont la mission est de favoriser le recrutement des personnes autistes, une population très peu employée  dont le taux de chômage est estimé à 90% en France. Ses co-fondatrices, Gabrielle Blinet et Pascale Marchal, ont choisi de créer une SCOP, société coopérative et participative, en accord avec leurs valeurs et leurs convictions. Ce statut induit une gouvernance démocratique, le réinvestissement de la majorité des bénéfices dans le maintien et le développement de l’entreprise, en assurant une rémunération juste du travail des salariés.

Logo Label ESUS

Être une SCOP reconnue entreprise solidaire d’utilité sociale permet également d’entretenir la relation de confiance existant depuis 17 ans entre les candidats autistes et Specialisterne dans le monde entier, et d’affirmer clairement que les actions des cofondatrices françaises sont motivées par la recherche d’un impact social fort compatible avec la santé économique d’une entreprise, et non pas la recherche d’une rentabilité court-termiste pouvant impacter négativement les personnes autistes accompagnées.

Pour obtenir l’agrément ESUS, Specialisterne a répondu à plusieurs critères :

  • poursuivre une utilité sociale à titre d’objectif principal, en direction des publics vulnérables
  • prouver que la recherche d’utilité sociale impacte le compte de résultat de manière significative
  • avoir une politique de rémunération respectant certains plafonds (les écarts de salaires entre salariés ainsi que le versement de dividendes aux associés sont limités);
  • ne pas négocier les titres de capital de l’entreprise sur un marché financier

L’agrément ESUS permet aux entreprises qui l’obtiennent de bénéficier d’aides spécifiques et de financements privés issus de la finance solidaire, et d’attirer, le cas échéant, des investisseurs qui pourront investir dans le capital et bénéficier de réductions fiscales.

Inscription webinaire

Inscription webinaire

Comment Specialisterne favorise l’inclusion de la neurodiversité en entreprise

A l’occasion de la SEEPH – Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapées, Specialisterne France a le plaisir de vous convier à un webinaire pour expliquer comment nous procédons pour inclure la neurodiversité en entreprise.

Nous pourrons entre autres évoquer certaines de nos success stories auprès de nos entreprises clientes et de nos candidats sur le spectre de l’autisme. Que vous soyez une entreprise ou un candidat autiste qui ait envie de mieux nous connaître, nous vous donnons rendez-vous le jeudi 25 novembre 2021 à 13 h pour vous rencontrer et échanger sur les bonnes pratiques de l’inclusion de la neurodiversité au travail.

SEEPH

Événement terminé

N’hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux pour connaitre la date de nos prochains événements.

Article du Journal Toulousain

Article du Journal Toulousain

[Mois de l’ESS / 1-4] À Toulouse, Specialisterne œuvre pour l’inclusion professionnelle des personnes autistes

À l’occasion du Mois de l’ESS, le JT explore l’univers des Scop, les Sociétés coopératives et participatives. Durant tout le mois de novembre, l’une d’entre elles sera mise à l’honneur chaque semaine. Aujourd’hui, il s’agit de Specialisterne. Mondialement reconnue pour son action visant l’inclusion professionnelle des personnes autistes, Specialisterne vient de s’implanter en France, et plus particulièrement à Toulouse.

Faire découvrir aux entreprises l’avantage concurrentiel qu’apportent les personnes autistes grâce à leurs caractéristiques spécifiques, et accompagner leur recrutement, c’est la mission de Specialisterne. Cette société internationale, créée au Danemark en 2004, est présente dans 13 pays, dont la France depuis le mois de mars dernier. La franchise s’est implantée à Toulouse, sous l’impulsion de ses cofondatrices, Gabrielle Blinet et Pascale Marchal. Une avancée significative pour toutes les personnes autistes se trouvant sur le marché du travail.

autisme-entreprise-travail-©Specialisterne

Faire tomber les barrières

Car, comme le constate Gabrielle Blinet, gérante de Specialisterne France, « plus de 90 % des personnes autistes sont au chômage ». Une aberration, pour la dirigeante, au vu des capacités et des qualités qu’ils développent. « Outre des compétences professionnelles strictes, les autistes sont dotés d’une très bonne mémoire, ils portent beaucoup d’attention aux détails, ont une pensée logique, apprennent de manière autodidacte, font preuve de rigueur, de créativité et de droiture… », énumère-t-elle. Des caractéristiques d’ordinaire recherchées par les employeurs, mais qu’il est nécessaire de mettre en valeur lors d’un recrutement. Ce dont les personnes autistes ne sont pas capables.
Parce qu’ils rencontrent souvent des problème de communication, l’étape de l’entretien d’embauche demeure un obstacle dans l’insertion professionnelle des autistes. « Ils sont francs et ne comprennent pas l’ironie. De plus, ils n’ont pas confiance en eux. Ainsi, il leur est difficile d’adopter le bon comportement lors d’une première rencontre avec un potentiel employeur, où la capacité à communiquer est évaluée, plus que les compétences », explique Gabrielle Blinet. À une question du type « que pensez-vous pouvoir apporter de plus que les autres ? » une personne autiste pourra répondre : « Je ne sais pas, je ne connais pas les autres ! »

Un recrutement adapté aux personnes autistes

C’est sur ce constat d’échec chronique, que Specialisterne a élaboré un processus de recrutement spécifique aux personnes autistes, qui s’opère en partenariat avec les entreprises employeuses. L’enjeu étant de baser l’embauche sur les compétences professionnelles exclusivement. Pour cela, les traditionnelles lettre de motivation et les entretiens individuels sont mis au rebus, au profit d’exercices de groupe et d’une approche concrète. On y utilisera des robots programmables Lego Mindstorm par exemple, pour observer les réactions émotionnelles ou la concentration. De même, le candidat sera mis en situation, en effectuant certaines tâches du poste à pourvoir.
Suite à ces tests, Specialisterne recommande des profils adaptés aux entreprises. Un “matching” que le recruteur valide ensuite, ou pas. Et selon les retours des sociétés ayant déjà éprouvé le dispositif, « 93 % estiment que la personne autiste qu’elles ont recrutée travaille aussi bien, voire mieux, que les autres salariés », témoigne Gabrielle Blinet. Et ce, dans divers domaines : « L’informatique, mais aussi le soin aux animaux, la comptabilité ou encore l’administratif. »
L’étape suivante consistera à former et sensibiliser les collègues et les managers à l’autisme. « Car, souvent, les gens n’y ayant jamais été confrontés ont tendance à penser qu’ils vont se trouver face au personnage de Rain Man ou de la série Good Doctor », raconte Gabrielle Blinet. Ce n’est pas tout à fait faux ni tout à fait vrai. En tout cas, il sera nécessaire que les personnes autistes et leurs collaborateurs soient accompagnés dans l’apprivoisement les uns des autres. Une phase que Specialisterne prend également en charge.

Le choix de la Scop

En faisant le choix du recrutement d’une personne autiste, une entreprise fait également celui de la diversité, et répond à ses enjeux de RSE (Responsabilité sociale des entreprises). De son côté aussi, Specialisterne assure une mission sociale en favorisant le recrutement des personnes autistes. Elle vient d’ailleurs d’obtenir l’agrément Entreprise solidaire d’utilité sociale (Esus). Et pour aller au bout de leurs convictions et de leurs valeurs, Gabrielle Blinet et Pascale Marchal ont souhaité développer leur activité en Scop (société coopérative et participative).
Ce statut a séduit les cofondatrices pour plusieurs raisons : « D’abord, parce qu’il permet de rémunérer le travail humain. C’est un modèle qui responsabilise les collaborateurs, les fait sortir du rôle d’exécutant afin de veiller au bon fonctionnement de l’entreprise dont ils sont copropriétaires », précise la gérante. Il s’agit également de s’inscrire dans le champ de l’économie sociale et solidaire. « Cela rassure les personnes autistes qui constatent que nous ne somme pas là pour faire de l’argent sur leur dos, mais bel et bien pour les accompagner », poursuit-elle. En effet, dans une Scop, les bénéfices sont réinjectés dans l’entreprise pour son développement. Un écosystème vertueux qui permet « de prendre soin de la relation de confiance qu’entretiennent les personnes autistes avec Specialisterne », termine Gabrielle Blinet.

 Severine Sarrat – le Journal Toulousain
Quand la différence passe à l’antenne

Quand la différence passe à l’antenne

Il est 7h23, le lundi 20 septembre 2021 à l’antenne de Cbeebies, la chaîne pour enfants de la BBC. Un nouveau présentateur fait ses premiers pas à l’antenne :

« Je m’appelle George, j’ai 21 ans. J’aime cuisiner, chanter et danser. »

Avec adresse, la chaîne n’a rien fait pour pointer du doigt ce moment historique. Les images parlent d’elles-mêmes, George Webster est le premier présentateur télé porteur de trisomie 21 et il est parfait dans son rôle.

Dans les heures qui suivent, les réseaux sociaux de la BBC sont inondés de témoignages de parents : « Mon fils est autiste. Il s’est tourné vers moi et m’a dit ‘J’aime beaucoup George, Papa’. C’est tout ce que vous avez besoin de savoir » écrit l’un d’entre eux.

Ce n’est pas la première fois que la BBC est pionnière dans l’arrivée de personnes atypiques sur le petit écran. Dès 1986, Chris Packham y devient l’une des stars anglaises du documentaire animalier avec « The Really Wild Show ». Diagnostiqué Asperger en 2005, il est devenu une voix majeure de l’écologie outre-Manche, et un symbole des contributions publiques des personnes autistes. Il a été anobli en 2019.

Un PAF très typique

On ne fait pas partout rimer charisme et autisme. Dans le paysage médiatique français, la différence ce sont surtout les autres qui en parlent. La place attribuée aux personnes autistes, même sans déficience intellectuelle, relève plutôt du placard pour geek reclus que du feu des projecteurs.

Aujourd’hui, la chronique de Josef Schovanec « Voyages en Autistan », diffusée depuis 2014 sur Europe 1 fait figure d’exception. Pourtant plébiscitée par ses auditeurs, elle n’a guère fait d’émules…

Les choses sont (un peu) plus avancées au Québec. L’humoriste Louis T. et l’animateur Frédéric Bisson, tous deux diagnostiqués Asperger, font régulièrement partie des programmes de Radio-Canada et des télévisions locales. A eux deux, ils ont prouvé que les autistes ont leur mot à dire devant le grand public.

 

Titouan Lemoine – Sources : https://www.bbc.com