LE RESEAU SPECIALISTERNE

La communauté internationale Specialisterne

Fondation Specialisterne

La Fondation Specialisterne est une organisation à but non-lucratif, qui travaille à créer 1 million d’opportunités d’emploi pour les personnes autistes et les personnes avec d’autres spécificités cognitives. La fondation est propriétaire de la méthode et de la marque Specialisterne ainsi que de l’entreprise Specialisterne Danemark.

l
«Joe Danger» fait son retour pour un enfant autiste

«Joe Danger» fait son retour pour un enfant autiste

Dans le monde du jeu vidéo, tous les studios majeurs ont dans leur passé des petits projets qui leur ont permis de grandir. Pour Hello Games, le studio à l’origine du très ambitieux « No Man’s Sky », ce petit projet c’était le jeu mobile « Joe Danger », sorti en 2013, sur les exploits en 2D d’un cascadeur à moto. Peu à peu tombé dans l’oubli au fil des années, le jeu avait disparu des écrans à la suite d’une mise à jour du système iOS, sans que personne ne s’en rende compte…Ou presque.

Car tout le monde n’avait pas oublié Joe Danger : Jack, un enfant autiste de 8 ans, s’était pris de passion pour le jeu. « Une des choses qui m’a permis d’être connecté avec Jack était notre passion partagée pour le jeu vidéo » explique son père dans un email envoyé à Hello Games. « Joe Danger a permis à Jack d’interagir et de s’amuser avec des amis ou de la famille. Bref, ça lui à permis de faire l’expérience de ‘trucs d’enfant normal’. »

« C’est maintenant que je demande votre aide »

 

 

« C’est maintenant que je demande votre aide » poursuit l’email « Joe Danger est devenu un mécanisme de gestion important pour Jack, qui lui permet de faire face à des situations que les personnes qui ne sont pas sur le spectre prennent pour acquises. Être dans un restaurant, marcher dans une pièce bondée, rester assis en classe, ce sont des choses qui peuvent être très stressantes et la promesse de pouvoir jouer l’aide à les traverser. C’est sa manière de dire ‘ça va être nul pour moi, mais je peux le faire’, et quand il y arrive Joe Danger l’aide. »

Un email qui a « brisé le cœur » des développeurs du jeu, qui ont souhaité « bien faire les choses » en mettant à jour Joe Danger. Une idée devenue un projet de passion dans lequel s’est impliqué le fondateur du studio, Sean Murray, qui explique : « Comme développeur c’est facile de sous-estimer l’impact que même votre plus petit jeu peut avoir. » La version remastérisée du jeu est sortie le 27 janvier 2022, disponible gratuitement pour les propriétaires de l’ancienne version.

« Je peux honnêtement dire que ça a fait une différence dans la vie de Jack » termine le père de Jack dans son email. « Aider des enfants avec un handicap n’était peut-être pas quelque chose que vous pensiez faire quand vous avez créé Joe Danger il y a toutes ces années, mais vous l’avez fait et je vous en suis reconnaissant. »

Titouan Lemoine
Autisme : Les femmes sortent de l’ombre

Autisme : Les femmes sortent de l’ombre

L’autisme a longtemps été considéré comme un syndrome d’hommes. Dans les années 90, de nombreux chercheurs allaient jusqu’à penser que les femmes ne pouvaient pas être autistes. Une vision obsolète, qui continue pourtant à empoisonner la vie des femmes autistes, qui sont longtemps restées invisibles pour la société.

Dans un article publié le 9 février dans The Conversation, les chercheuses Tamara May et Carol Adams se sont penchées sur les facteurs du sous-diagnostic des femmes autistes. En premier lieu, elles notent la capacité des femmes autistes à « camoufler » leurs difficultés, des efforts de compensation qu’elles appellent « l’autisme sous couverture ».

Mais les femmes autistes sont aussi victimes d’à-priori persistants chez les professionnels de santé. De nombreux diagnostics de troubles psychologiques chez les femmes (anxiété, TOC, troubles de l’alimentation) peuvent masquer un autisme sous-jacent, qui reste ignoré. En raison de diagnostics plus tardifs, de nombreuses femmes autistes sont privées de soutien pendant l’enfance.

Melanie Sykes

Aujourd’hui, les choses avancent de plus en plus vite pour elles.

En novembre 2021, la présentatrice de télévision britannique Melanie Sykes a partagé son diagnostic, à l’âge de 51 ans, et ravivé le débat sur l’éducation et l’autisme au Royaume-Uni. Elle rejoint ainsi la comédienne australienne Hannah Gadsby ou l’actrice américaine Daryl Hannah parmi les célébrités qui ont dévoilé leur diagnostic et mènent désormais des actions pour plus de visibilité. Cette prise de conscience a permis à de plus en plus de femmes d’obtenir un diagnostic, qui apporte souvent explications et soulagement : « Une renaissance » selon le témoignage de l’une d’entre elles dans le Guardian, « je ne me sens plus comme une personne neurotypique ‘cassée’. ».

 

Une étude britannique publiée en Août 2021 a observé une augmentation spectaculaire du nombre de diagnostics d’autisme au Royaume-Uni. Entre 1998 et 2018, le nombre d’autistes diagnostiqués est passé de 3072 à 65 665…Chez les femmes, cette explosion est encore plus impressionnante. Presque ignorées dans les années 90, elles représentent désormais un diagnostic sur quatre.

Titouan Lemoine