LE RESEAU SPECIALISTERNE

La communauté internationale Specialisterne

Fondation Specialisterne

La Fondation Specialisterne est une organisation à but non-lucratif, qui travaille à créer 1 million d’opportunités d’emploi pour les personnes autistes et les personnes avec d’autres spécificités cognitives. La fondation est propriétaire de la méthode et de la marque Specialisterne ainsi que de l’entreprise Specialisterne Danemark.

l

Depuis notre création chez Specialisterne, nous avons croisé une multitude de gens formidables (éducateurs, psychologues, écrivains, journalistes, musiciens, chefs d’entreprise,…), neuroatypiques ou pas. Nous avions envie de les interviewer et de les mettre à l’honneur sur nos réseaux sociaux mais sous un angle particulier, afin qu’ils puissent nous parler de leurs projets mais aussi de ce qui les anime et ce qui les touche profondément.

Alexis Leclaire est éducateur spécialisé au sein du Groupe d’Entraide Mutuelle Autisme des Alpes Maritimes à Nice (GEMA 06) et dans un sessad qui prépare à l’emploi pour les jeunes autistes pour l’association autisme apprendre autrement. Formé à l’accompagnement des personnes ayant un TSA, ayant animé des groupes d’habiletés sociales pour adultes, son leitmotiv est aujourd’hui d’œuvrer à l’inclusion de ces personnes dans la société, favoriser leur autonomie, tant dans leur vie professionnelle que personnelle. Il est moteur de plusieurs projets créatifs impliquant des personnes ayant un TSA, que ce soit dans le domaine du dessin ou de l’écriture.

Alexis nous a fait la joie de répondre à notre Interview Atypique :

Si vous deviez expliquer votre métier à un enfant de 5 ans en une phrase, comment le feriez-vous ?

En tant qu’éducateur-spécialisé, je serais déjà ravi d’expliquer à un enfant mon métier car il me permettrait d’expliquer ce qu’est l’empathie et comment s’en servir à bon escient. Je lui dirais : « Mon métier c’est d’apprendre à des gens à être bien dans leur vie. Je leur explique comment faire les choses seuls. Mais mon métier c’est surtout d’apprendre à quelqu’un à ne pas avoir besoin de moi. »

Alexis Leclaire

Si vous êtes neuroatypique, en quoi votre neuroatypie vous aide parfois dans votre métier ?

Je ne suis pas neuroatypique en tant que tel mais mon hypersensibilité est un atout indéniable pour pouvoir identifier et mettre en place des accompagnements respectueux de la personne.

Quelle est votre anecdote de travail préférée ?

Une collègue de travail devait mettre en place un accompagnement adapté à une enfant en ignorant les comportements défis… L’enfant lui a retourné une assiette de spaghettis bolognaises sur la tête… Elle a dû faire comme si de rien n’était et continuer de manger avec cette perruque de pâtes qui lui dégoulinait sur la tête… J’étais à une autre table mais je n’oublierai jamais le potentiel comique de cette scène et mon fou rire contenu…

Quelle est la chose que vous préférez dans votre métier, et celle qui vous pose le plus de problèmes ?

La créativité et la diversité des personnes que l’on rencontre dans le métier d’éducateur-spécialisé est une richesse pour pouvoir mettre en place des projets créatifs passionnants et une effervescence qui m’anime dans ma pratique professionnelle… Et du coup ce qui me pose vraiment problème est aussi lié à cette richesse car les projets mettent souvent trop de temps à se concrétiser. Le temps est précieux lorsque l’on met en place des accompagnements et je trouve que l’on en perd trop souvent pour de mauvaises raisons. Je pense aussi que l’on ne laisse pas assez le pouvoir d’agir aux personnes en situation de handicap. Il serait temps de revoir certaines procédures du milieu social pour respecter la parole des personnes.

Qu’est-ce qui agace les autres mais que vous faites tout le temps ?

On me dit très bavard et trop blagueur… et je ne peux effectivement pas m’en empêcher et je déconcentre mes collègues au travail…

Si vous pouviez apprendre n’importe quelle langue instantanément, laquelle choisiriez-vous ?

Je choisirais l’espagnol car étant marié à quelqu’un de Colombie, lorsque je m’y rends, je ne peux pas communiquer avec les gens sur place…

Un personnage de fiction / un artiste / un univers qui vous faisait vibrer étant enfant ?

Je suis passionné par le monde marin et j’ai mis du temps à comprendre d’où m’est venue cette fascination… Aussi niais que cela puisse paraître, cela me vient du film de Disney « La petite sirène ». Cela m’a permis de m’intéresser ensuite aux documentaires du commandant Cousteau, au film le grand Bleu ou Abyss… Et qui m’a fait déménager à Nice pour pouvoir profiter librement de la mer et de ses richesses.

Quelle est votre chanson la plus écoutée en ce moment ?

« Firework » de Katy Perry pour l’énergie qu’elle m’apporte.

 

 

Alexis Leclaire itw
Illustration réalisée par une IA, basée sur les réponses fournies lors de l’interview

Nous déménageons sur une planète extraterrestre, malheureusement vous ne pourrez plus jamais manger ce que vous mangez sur terre. Quel sera votre dernier repas avant de partir ?

Je serais très lourd avant de partir mais je choisirais une raclette…

Si vous pouviez échanger votre vie avec n’importe qui pour une semaine, qui choisiriez-vous et pourquoi ?

Je choisirais Banksy car j’admire son travail… et sa démarche créative. J’aimerais connaître et vivre tout son travail de réflexion autour de ses projets, comprendre comment il choisit les villes où il va peindre, comprendre de l’intérieur son esprit…

En ce moment, quelle est l’activité qui prend plus de temps dans votre quotidien qu’elle ne devrait ?

Le travail… Je n’arrive pas assez à le mettre de côté en ce moment et il est impératif que j’apprenne à le faire.

Quels sont vos projets ou votre projet pour les prochains mois ?

J’ai un projet d’écriture d’un livre avec les personnes autistes du groupe d’entraide mutuelle autisme où je travaille. Nous aimerions mettre en avant l’importance d’écouter les personnes autistes en compilant des témoignages afin de mener un travail de réflexion sur l’autodétermination et le handicap.