LE RESEAU SPECIALISTERNE

La communauté internationale Specialisterne

Fondation Specialisterne

La Fondation Specialisterne est une organisation à but non-lucratif, qui travaille à créer 1 million d’opportunités d’emploi pour les personnes autistes et les personnes avec d’autres spécificités cognitives. La fondation est propriétaire de la méthode et de la marque Specialisterne ainsi que de l’entreprise Specialisterne Danemark.

l

Dans le cadre du mois de l’autisme, nous revenons sur des histoires qui nous ont marquées, les succès de personnes autistes en entreprise. Au travail, la plupart des personnes autistes sans déficience intellectuelle dépensent beaucoup d’énergie à se camoufler. Par peur d’être jugées, elles composent au fil des années un «masque» pour paraître normales. Chez Goldman Sachs, grâce à Specialisterne, Jake Hamlin a pu s’en débarrasser, et transformer sa vie.

Jake Hamlin

« Les gens me demandent ce que ça fait d’être autiste. C’est difficile de répondre à cela, mais la pandémie m’a au moins donné une métaphore » explique Jake Hamlin, « Pensez à la dernière fois que vous étiez sur Zoom. Vous pouvez voir la personne à qui vous parlez, les entendre, tout se passe en temps réel. Mais il y a toujours une différence avec une conversation en personne. C’est comme ça que je perçois une grande partie du monde, je peux tout voir et entendre, mais il y a autour de moi une barrière que je ne peux pas briser. »

Jake Hamlin

Goldman Sachs

Comme beaucoup de personnes autistes sans déficience intellectuelle, Jake a passé la majeure partie de sa vie à apprendre à masquer son autisme. Un effort permanent pour apparaître « normal », qui absorbe la vie et le talent de beaucoup d’adultes autistes, parfois jusqu’au burn-out. « Pendant des années je n’ai pas réussi à trouver un parcours de carrière » raconte Jake, « ça m’a amené à penser que personne ne voulait embaucher de gens comme moi. »

La trajectoire de Jake a changé en rejoignant Goldman Sachs au travers d’un programme de recrutement organisé par Specialisterne. « On m’a encouragé à lutter contre mon instinct de camouflage et au contraire à exprimer totalement, dans ma vie professionnelle, cette part de mon identité que j’ai passée 15 ans à nier. » Pour Jake et pour Goldman Sachs, les résultats ont été excellents. Embauché sur le long terme, avec 16 autres employés autistes au cours des programmes de Specialisterne, il a rapidement été promu pour son talent.

«J’avais toujours eu peur de ne pas être accueilli si je montrais cette partie de mon histoire» conclut Jake. «Mais j’ai trouvé l’inverse, plus je suis honnête, plus je me sens proche des mes collègues et de mon équipe