LE RESEAU SPECIALISTERNE

La communauté internationale Specialisterne

Fondation Specialisterne

La Fondation Specialisterne est une organisation à but non-lucratif, qui travaille à créer 1 million d’opportunités d’emploi pour les personnes autistes et les personnes avec d’autres spécificités cognitives. La fondation est propriétaire de la méthode et de la marque Specialisterne ainsi que de l’entreprise Specialisterne Danemark.

l

La synesthésie, cette faculté encore méconnue du grand public

Tout d’abord, la synesthésie, mais qu’est ce donc ?
Le mot est déjà compliqué… mais ce n’est rien à côté du phénomène.

Pour nous aider à comprendre, l’artiste Melissa McCracken, elle-même synesthète, a décidé de peindre ce qu’elle entend. En effet, cette jeune femme américaine entend la musique, ressent la musique et, chose plus rare, elle voit la musique. Chaque chanson, chaque mélodie est un ensemble de couleurs et de formes en mouvement, le tout assemblé par son cerveau sans qu’elle puisse le contrôler ni même l’inhiber. Le plus troublant dans ce phénomène, c’est la permanence de ces associations.
La même chanson générera toujours le même tableau dans son esprit, dans 10 ans, dans 50 ans.

La musique que j’entends est traduite en un flux de textures et couleurs. Bien que la synesthésie ne me gêne pas au quotidien, elle peut parfois me laisser un peu désemparée quand je dois expliquer ce que je vois aux autres.

La peinture à l’huile est un moyen d’exprimer et de montrer les couleurs magnifiques que je peux voir tous les jours, aussi bien quand j’entends le nom d’une personne ou une musique à la radio. Melissa Mac Cracken

Plus de 150 formes de synesthésie répertoriées

La synesthésie est connue depuis le début du 18ème siècle, mais elle fait réellement l’objet d’études par les scientifiques depuis la fin du 20ème siècle. Même s’il est difficile de recenser précisément le nombre de personnes touchées par ce phénomène neurologique non pathologique, on estime à 4% le nombre de synesthètes dans la population générale.
Car la synesthésie désigne en fait l’association neurologique de deux sens (ou plus), de manière durable et involontaire. Et cette définition cache donc de nombreuses combinaisons sensorielles, telles que :

Graphèmes > couleurs (les lettres et les nombres sont intrinsèquement liés à des couleurs)
Musique > couleurs (comme pour Frantz Listz ou Duke Ellington)
Musique > odeurs
Lexical > gustative

« Il existe au moins 150 types de synesthésie connus aujourd’hui » (Synesthesia – Richard E. Cytowic)

La personnification ordinal-linguistique (POL) en est également une forme. Les séquences de nombres, les jours de la semaine, les mois incarnent une personnalité. « Lundi est gras, le 6 est souvent grincheux, le T est brillant… ». A l’inverse, le synesthète peut associer une couleur à une personne, de manière involontaire et constante dans le temps. Déjà au 19e siècle, dans l’ouvrage Guerre et Paix, Tolstoï fait parler ainsi son personnage Natacha Rostov : « Je le trouve un peu mince (…), gris, clair » au sujet de Boris ou « C’est un bon garçon, bleu foncé mêlé de rouge… Comment expliquez-vous ça ? … » évoquant Pierre Bézoukhov.

La synesthésie, utile dans la vie quotidienne

Ce phénomène neurologique génère, on le comprend bien, une nouvelle dimension dans la perception du monde. En outre la synesthésie octroie à celui ou celle qui en est porteur des bénéfices certains : elle décuple notamment les facultés de mémorisation en permettant d’encoder les informations sur plusieurs axes.
Pour retenir une liste de courses, on peut par exemple regrouper les aliments par catégorie (fruits, viande, laitages…), mais un synesthète pourra encore plus facilement les regrouper par couleur de mots. Ainsi lait/banane ou tomate/poisson/brocoli seront naturellement et involontairement associés dans un cerveau synesthète, sans que cela ne lui demande aucun effort.

Les « heures silencieuses », récemment mises en place dans les grandes surfaces, apportent calme et repos aux personnes qui sont hypersensibles aux stimuli externes. Imaginons un grand magasin pour synesthète où les produits seraient rangés selon la couleur des mots qui les désignent… Le fonctionnement du plus grand nombre est souvent retenu comme norme pour l’organisation de la société. Il ne faut pas pour autant oublier que d’autres façons de fonctionner existent et qu’elles peuvent être tout aussi efficaces, malgré leur apparente « étrangeté ».

Le tempérament des chiffres, la texture d’une idée, le goût des mots, l’odeur d’un son, la couleur d’un jour… Difficile d’imaginer ce que peuvent vouloir dire ces termes si l’on n’est pas soi-même concerné.

Finalement l’essentiel à retenir ici est sûrement que la neurodiversité est d’une richesse infinie et qu’intégrer les particularités cognitives de chacun, dans les systèmes de pensées globaux, serait certainement bénéfique pour tous.

synesthésie Melissa McCracken bowie Life on mars
Melissa McCracken | Life On Mars? – David Bowie (2014)
Imagine - John Lennon (2015)
Melissa McCracken | Imagine – John Lennon (2015)