LE RESEAU SPECIALISTERNE

La communauté internationale Specialisterne

Fondation Specialisterne

La Fondation Specialisterne est une organisation à but non-lucratif, qui travaille à créer 1 million d’opportunités d’emploi pour les personnes autistes et les personnes avec d’autres spécificités cognitives. La fondation est propriétaire de la méthode et de la marque Specialisterne ainsi que de l’entreprise Specialisterne Danemark.

l
La bibliothèque humaine

La bibliothèque humaine

Emprunter un « livre humain » : à la rencontre de toutes les différences

Par leur slogan « ne jugez jamais un livre par sa couverture », les bibliothèques humaines sont une invitation à dépasser ses préjugés.

Né au Danemark il y a plus de vingt ans, le concept de bibliothèque humaine permet d’emprunter un livre humain sur un thème de différence qui questionne : style de vie, diagnostic, croyance, origines, préférence amoureuse, etc. Ainsi, le temps d’une conversation, des personnes en chair et en os racontent leur vécu de personne TDAH, autiste, immigrée, anciennement alcoolique, victime de violences… à cœur ouvert.

Un homme-livre autiste raconte ainsi :

La peur et la méconnaissance sont les premiers freins à l’acceptation de la diversité et de sa richesse.

Pour les confronter, les bibliothèques humaines offrent un espace sécurisant et l’opportunité de rencontrer des personnes que l’on a peut-être croisées mais jamais regardées. Pour Aissata, femme- livre, c’est « remettre le dialogue entre les gens ».

Les lecteurs choisissent un titre dans un catalogue. Ils s’installent et ils écoutent. Le temps est suspendu pendant trente minutes. Les questions sont les bienvenues.

Ces hommes et ces femmes-livres détricotent les idées reçues. La bibliothèque humaine est un endroit unique où les questions les plus difficiles à poser sont attendues : l’humilité et la générosité des témoignages donnent le courage de questionner sans tabou. Tant qu’il y a du respect et de la douceur, le lecteur n’offense pas l’auteur.

« L’intérêt est de découvrir l’être humain derrière l’étiquette » précise Phyllis Springer-Fouchard, co-organisatrice d’une bibliothèque humaine.

Ce concept, exporté dans 80 pays sur 5 continents, a également lieu à Toulouse. Ainsi, une fois par mois, neuf livres humains sont proposés à la médiathèque José Cabanis. De quoi combler votre curiosité.

Leslie SERVOUZE – Sources : labibliothequehumaine.frhumanlibrary.org
la bibliotheque humaine
La Bibliothèque Humaine à L’EUSI 2017 (Université Européenne d’Eté des Mouvements Sociaux)

La prochaine bibliothèque humaine aura lieu le 14 novembre 2021 à l’espace JOB au 105 route de Blagnac à Toulouse,
puis se déroulera le 3ème samedi de chaque mois à la médiathèque José Cabanis (rdc) 1 All. Jacques Chaban-Delmas, 31500 Toulouse

« Heures Silencieuses » : La Grande Distribution à l’écoute de la Neurodiversité !

« Heures Silencieuses » : La Grande Distribution à l’écoute de la Neurodiversité !

Faire ses courses dans le silence, ou au moins dans le calme, c’est ce que permettent depuis peu, plusieurs grandes surfaces en France. Elles sont en effet de plus en plus nombreuses à instaurer des « heures silencieuses ». Durant ces heures, la musique de fond et les appels au micro sont coupés, les caisses enregistreuses sont quasi-silencieuses, les éclairages sont réduits, les appareils de nettoyage sont au repos… cela pour faciliter les courses des personnes autistes.

Un phénomène méconnu du grand public

En effet, c’est un aspect assez méconnu, mais nombreux sont les autistes atteints d’hypersensibilité sensorielle ; et l’hyperacousie est le plus fréquent de ces dérèglements ; imaginez-vous faire vos courses comme si vous aviez l’oreille collée à un haut-parleur de discothèque. Ajoutez à cela les discussions des autres clients comme s’ils se parlaient tous en criant. C’est ce que vivent grand nombre d’autistes, adultes ou enfants, qui entendent les bruits externes de manière démesurée.

Il en va de même avec l’odorat, qui pour certains autistes, est sur-développé. La moindre odeur, indécelable pour la plupart des gens, vient se mélanger à la multitude des autres odeurs, provenant soit des produits en vente, soit des salariés ou des clients eux-mêmes. Imaginez vous au rayon frais ou pire à la poissonnerie, puis passez au rayon pharmacie avec les shampoings, gels douche qui, même emballés, génèrent des odeurs qui peuvent être envahissantes pour certaines personnes autistes.

Certains encore souffrent d’une hypersensibilité à la lumière, aux éclairages. Comment envisager de faire ses courses alors que chaque rayonnage est suréclairé, qu’aucune fenêtre n’est présente dans le magasin pour apporter la lumière du jour, plus douce que celle des néons et autres ampoules de couleur.

Faire ses courses… cette tâche, pourtant si banale, s’avère être pour certains un vrai parcours du combattant. Le développement des « courses au Drive » simplifie l’accès aux produits pour les personnes hypersensibles, mais le problème reste entier dans les magasins physiques.

Une réelle évolution dans la société

En Janvier 2021, l’Assemblée Nationale a adopté en première lecture une proposition de loi visant à l’instauration obligatoire des heures silencieuses dans les commerces de plus de 1000m2. Le projet de loi prévoit 1 « heure silencieuse » minimum par semaine, dans les commerces, mais le groupe Carrefour n’a pas attendu que la navette parlementaire ait fini son trajet jusqu’au sénat. Carrefour vient effectivement d’annoncer la mise en œuvre de ce dispositif dans plus de 1240 magasins du groupe, le lundi de 14h à 15h, à partir du 5 Avril 2021.

Carrefour suit en fait une tendance de fond, qui a été initiée en 2019 au sein de l’Hyper-U de Vierzon, dans le département du Cher. Cette initiative avait depuis, fait des petits, avec l’application de cette mesure dans 1600 points de vente au sein du groupement indépendant Super-U.

Une fois le projet de loi adopté, la mesure devrait devenir obligatoire dans tous les magasins de France de plus 1000m2, à partir de début 2022. Un dispositif qui correspond à une plus grande inclusion de la neurodiversité, mais qui devrait aussi satisfaire nombre de clients ne souffrant pas de troubles de la sensibilité, mais qui souhaitent tout simplement plus de calme… Sans oublier que ces heures silencieuses induisent une réduction des consommations électriques, un geste écologique qui s’inscrit bien dans l’air du temps.

heures-silencieuses dans les grandes surfaces
Photo by Melanie Lim on Unsplash